Réfléchir et faire réfléchir à sa pratique professionnelle

En tant que superviseur, vous vous interrogez sûrement à savoir si votre approche est adaptée aux besoins du stagiaire ou si votre rétroaction était complète et aidante. Réfléchir sur votre pratique fait partie intégrante de la supervision que vous offrez, tout comme de faire réfléchir le stagiaire sur ses actions, ses interactions et bien entendu ses apprentissages. 

Dans l’article d’introduction aux Nouveaux cahiers de la recherche en éducation, Chaubet, Kaddouri et Fischer (2019) présentent la réflexivité comme une réponse à une situation déstabilisante qui demande une analyse de façon à induire un changement. Ils soulignent que les éléments composant le processus de réflexivité se regroupent en quatre thèmes :

1) ce qui déclenche de la réflexivité : une situation déstabilisante qui provoque un questionnement; 

2) ce qui constitue le processus de réflexivité : un recul face à la situation pour la voir plus largement et mieux l’analyser;

3) ce que doit être l’accompagnement offert dans un processus de réflexivité : de l’aide pour voir l’ensemble des éléments d’une situation et faciliter l’apprentissage;

4) ce que devraient être les résultats et les effets d’un processus de réflexivité : une forme d’ajustements liés à une compréhension permettant de s’ouvrir à de nouvelles perspectives, menant vers le changement.  

En complément dans Chaubet, Correa Molina et Gervais (2013), les auteurs décortiquent la compétence réflexive, en identifiant et en expliquant les dix capacités qui la constituent et qui sont sollicitées normalement par le superviseur. Soit, la capacité à :  

  1. Observer, à s’observer, à chercher de l’information;
  2. Nommer, à identifier;
  3. Décrire;
  4. Analyser;
  5. Faire des liens;
  6. Extraire de l’expérience des conclusions pour l’action;
  7. Mettre en pratique les conclusions tirées;
  8. Anticiper;
  9. Prendre conscience, à « voir » des éléments de la situation invisibles auparavant;
  10. Faire des pauses et prendre du recul.

Lors de votre supervision, utilisez l’autoévaluation et la réflexion du stagiaire pour enrichir vos interventions et l’impliquer dans la discussion.  

Bonne réflexion !

Références

Chaubet, P., Kaddouri, M. et Fischer, S. (2019). La réflexivité : entre l’expérience déstabilisante et le changement? Nouveaux cahiers de la recherche en éducation, 21(1), 1–13.
Lien vers l’article : https://doi.org/10.7202/1061714ar

Chaubet, P., Correa Molina, E. et Gervais, C. (2013). Considérations méthodologiques pour aborder la compétence à « réfléchir» ou à « faire réfléchir » sur sa pratique en enseignement. Phronesis, 2(1), 29-0.
Lien vers l’article : https://doi.org/10.7202/1015637ar

Par Francis Brière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s